Rav Oury Cherki

Balak - réponses sur des questions

Le P'tit Hebdo, 14 Tamouz 5767



Question 1:

Comment définissez vous les notions de bénédiction et malédiction?

Réponse 1:

La benediction equivaut a l'abondance et la malediction a la carence. Le terme hebraique berakha comprend l'idee de receptacle: berekha. Celui qui benit est assimilable a un canal transmettant l'abondance depuis la Source de la vie a celui qui la recoit. L'efficacite de la benediction sera ainsi la consequence directe de la bienveillance de celui qui la donne.


Question 2:

Notre parasha place, si l'on ose dire, sa caméra dans le camp ennemi pour raconter en détails comment les "goyims" voient Israël. Quel en est, à votre avis, l'intérêt principal?

Réponse 2:

On ne peut vraiment savoir qui l'on est que lorsque qu'on est juge de l'exterieur, a condition de considerer l'Etre dans son ensemble. Les nations, jalouses d'Israel et promptes a le condamner, sont forcees de ceder a l'evidence, lorsqu'elles entrevoient Israel dans sa dimension collective.


Question 3:

Le conflit militaire est ici remplacé par un conflit "religieux" acceptez vous cette analyse? Et si oui pensez vous que tous les conflits concernant Israël ont une dimension qui dépasse le domaine purement militaire?

Réponse 3:

La confrontation spirituelle avec les nations n'a lieu qu'apres le retablissement de la place politique d'Israel parmis les nations. La tentative de Balaam etait une reaction a la victoire des hebreux contre les emoreens.

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)