Rav Oury Cherki

La prophétie

Transcription de la leçon (pas encore vérifié par le Rav). Publié sur le site du Centre Noachide Mondial



Parole du Créateur

Ce sujet est central et très important dans l'enseignement d'Israël. La prophétie est en effet la pièce maîtresse de toute la foi d'Israël. Il s'agit de cette idée que le Créateur a quelque chose à dire à l'homme, et qu'Il le dit par l'intermédiaire d'une parole. Le terme "prophétie ", très souvent, est expliqué, par erreur, par la faculté de prévoir l'avenir, comme si le prophète était un devin ou, en quelque sorte, un météorologue. C'est pour cela que l'on a besoin de redéfinir ce qu'est réellement un prophète. Il est vrai que, parfois, les prophètes savent l'avenir. Cela n'est toutefois pas ce qui les définit comme prophètes. Le prophète est l'homme à qui le Créateur parle.

 

Un couronnement indispensable

Evidemment, la parole de D.ieu n'est pas adressée à n'importe qui. Il faut être méritant, à savoir sage, vertueux et en bonne santé mentale et physique. Tout cela est nécessaire afin que la prophétie soit un couronnement de l'identité humaine et non pas l'apanage des malheureux particulièrement. Or, ce couronnement est indispensable, car il serait totalement immoral de jeter l'homme dans l'univers sans lui adresser la parole et lui donner quelques instructions pour lui expliquer ce qu'il est venu faire sur cette terre. Ce problème moral est justement résolu par la prophétie.

Le fait que depuis déjà 2400 ans nous soyons dans un monde sans prophète est ainsi un problème moral. Un monde sans la parole de D.ieu, où cette parole n'est pas entendue, est un monde imparfait, malheureux et malade. Nous vivons de ce fait aujourd'hui une forme dégradée de l'existence humaine. Nous avons le souvenir de ce qui était et nous avons l'espérance du retour de cette identité prophétique, mais pour l'instant nous sommes dans une sorte de parenthèse.

 

Ecoute Israël

Rappelons-le, la prophétie est une parole. Cette définition est bien différente de celle que nous trouvons dans les courants de mystique, ou même philosophiques, qui parlent de lumière, d'illumination. La lumière a ce problème en tant qu'elle est impersonnelle. Lorsque l'on voit une grande lumière, l'on voit certes quelque chose de grand, mais l'on ne rencontre personne, alors que lorsqu'il s'agit de parole, l'on entend quelqu'un. C'est cela que la prophétie vient nous dire. Il y a un projet derrière le monde, il y a une personne, le Créateur, qui exprime sa Volonté à travers tout ce qui se passe. C'est pour cela que la profession de foi d'Israël est שמע ישראל (chema Israël) – écoute Israël – et non" vois Israël ". Le fait que nous entendions une parole nous fait rencontrer véritablement l'infini de la personne qui nous adresse sa parole.

Il y a souvent, dans les prophéties, une annonce de ce qui va se passer dans l'avenir. Nous avons aujourd'hui la chance de vivre une époque où une très grande partie de ces prophéties se réalisent après des milliers d'années. Le retour d'Israël annoncé depuis si longtemps, ainsi que le progrès de la moralité tant espéré, tout ceci se réalise sous nos yeux.

 

Qui est véritablement prophète?

Une question se pose évidemment, celle de savoir qui est un prophète véritable et qui ne l'est pas. Il est très tentant de se sentir au contact de la divinité et de croire que telles paroles sont divines. Pour cela il y a toute une série de tests qui sont consignés dans la tradition qui fait que l'on met à l'épreuve tout prétendant prophète et qui, par la force de sa prophétie, prétend avoir le droit de donner des instructions aux hommes. Du point de vue de la tradition d'Israël, seule une prophétie fidèle à la prophétie de Moïse peut être une prophétie véritable. Pourquoi prendre la prophétie de Moïse comme critère d'établissement de la véracité d'un prophète? Très simplement car c'est le seul message prophétique ayant été confirmé en public. Alors que d'autres personnes se prétendant prophètes parmi les nations annoncent" D.ieu m'a parlé, donc vous devez me croire ", le cas de Moïse est différent. C'est en effet le Créateur du Monde qui s'est adressé à l'assemblée d'Israël toute entière au pied du Sinaï pour leur dire que c'est Lui qui a envoyé Moïse et que lorsqu'il parle en son Nom il dit la vérité. Nous avons ainsi une confirmation directe de Celui qui parle à Moïse et nous savons que sa prophétie est véritable. C'est en cela qu'il y a une supériorité de la prophétie d'Israël sur d'autres messages de type mystique, philosophique ou autre, qui se prétendent ou se réclament de la prophétie.

 

Sages ou prophètes?

Le fait que nous soyons dans une époque où il n'y a pas de prophètes a tout de même un certain sens. Le monde a cessé, un certain temps, d'être dirigé par la parole des prophètes pour être remplacé par la parole des sages. Or, les prophètes s'occupent en général de la vision collective des choses alors que les sages entrent dans les détails. Il est vrai que lorsque les sages entrent dans la הלכה (halah'a), les petits détails de la loi juive, l'on arrive à plus de petitesse, plus de minutie, mais la réussite est plus grande sur le plan moral. A l'inverse, chez les prophètes il y a de grandes visions, mais l'échec moral des hommes de l'antiquité, lorsqu'ils étaient dirigés par les prophètes, est patent. La solution sera donc une synthèse. En aboutissement d'histoire, nous avons l'espérance d'une synthèse qui se réaliserait entre la parole des prophètes et celle des sages pour retrouver la grandeur de l'enseignement de Moïse, qui était à la fois le maître des prophètes et le maître des sages.

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)