Rav Oury Cherki

La spiritualité

Transcription de la leçon (pas encore vérifié par le Rav). Publié sur le site du Centre Noachide Mondial



Qu'est-ce que la spiritualité?

Ce n'est pas une chose facile à comprendre, malgré l'abondance d'aspiration spirituelle que nous trouvons parmi tous les hommes. Ce qu'il faut d'abord comprendre est ce que la spiritualité n'est pas. Elle n'est pas, tout d'abord, une négation de la matérialité. Dans l'exigence monothéiste du peuple juif, qui est une exigence intégrale, l'on ne peut accepter que le spirituel ait pour prix la négation du matériel ou l'inverse. C'est pour ça d'ailleurs que le D.ieu de la Bible se fait souvent appeler א-לקי השמים וא-לקי הארץ – "D.ieu du Ciel et D.ieu de la Terre". Cela veut dire qu'on ne peut pas admettre une spiritualité sans matérialité et une matérialité sans spiritualité. Cependant il y a une indulgence de la part du judaïsme par rapport à ce problème de la sanctification de la matière. Nous comprenons qu'il n'est pas toujours facile de spiritualiser et, à plus forte raison, de sanctifier la vie matérielle. Et donc, on peut comprendre que parfois l'esprit humain veuille se cantonner uniquement dans le spirituel malgré le prix à payer. C'est la raison pour laquelle il y a une tolérance pour le mode de vie spirituel que l'on trouve souvent chez les nations que est la forme du mystique ou du spiritualisme, parfois même assez extrême.

Si l'on veut, le message véritable d'Israël, en tout cas pour lui-même et accessoirement pour les nations, est qu'il faut sanctifier la matière. Le jour le plus sain de la semaine pour Israël, le jour le plus sain du calendrier de manière générale, le jour où tout se focalise, est le jour du Chabat. Or, le jour du Chabat, la tradition juive enjoint de faire des festins. On mange beaucoup le jour du Chabat. C'est donc que l'enjeu de la spiritualité se retrouve dans la matérialité.

 

Sanctifier la matière

C'est cette espérance qui a été souvent dénigrée parmi les nations, qui ont considéré les juifs comme des matérialistes un peu grossiers du fait qu'ils découvrent la sainteté dans la matière. Or, il faut bien comprendre cela comme une forme d'optimisme, à tel point que l'alliance contractée entre D.ieu et Israël se réalise à travers l'organe de la reproduction, qui est la matérialité absolue. C'est cette idée que l'on peut sanctifier cette matérialité qui est à la base du commandement de la circoncision qui est l'acte de propriété de la terre d'Israël. Cela signifie que l'enjeu terrestre peut réussir à travers une sanctification de la vie corporelle.

 

Lumière et son

Il y a également une autre erreur possible, celle de considérer la spiritualité comme étant une inspiration prophétique. Toute spiritualité n'est pas forcément prophétique. La prophétie est la parole de D.ieu adressée à l'homme. Il y a dans la spiritualité l'idée d'une lumière, d'une illumination, alors que dans la prophétie se trouve l'idée d'une écoute, d'une parole qui est transmise à l'homme, qui fait sortir de l'impersonnel du spirituel pour devenir le personnel de la révélation. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas, pour accéder au degré de la prophétie, traverser des strates de spiritualité, mais il faut savoir qu'il y a une différence fondamentale entre la spiritualité qui appartient encore au domaine de l'humain et la révélation qui appartient au domaine de la relation de l'Eternel envers sa créature.

La spiritualité donc a ses dangers, elle a également ses bienfaits, sachant la manier de manière bénéfique, aussi bien pour l'homme en tant qu'individu que pour l'homme en tant que collectivité, qu'humanité, et en tant que créature de D.ieu.

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)