Rav Oury Cherki

La résurrection des morts

Transcription de la leçon (pas encore vérifié par le Rav). Publié sur le site du Centre Noachide Mondial



Nécessité de la résurrection des morts

La résurrection des morts est l'une des idées fondamentales du judaïsme et cependant, il faut bien l'admettre, elle n'est pas très étudiée. C'est un sujet dans l'ombre dont on ne comprend pas toujours bien de quoi il s'agit. Malgré cela, et ce peu importe ce que l'on comprend de la résurrection, une chose est certaine: en fin de compte, dans l'aboutissement de tout, la vie l'emporte sur la mort. S'il n'y avait pas l'éventualité de la résurrection des morts, l'idée que ce qui est disparu doit un jour revenir, cela retirerait tout sens à la vie car il y aurait quelque chose de plus puissant qu'elle, la mort. Or, étant donné que le Créateur est la source de toute vie, tel qu'Il est surnommé " la vie des mondes "ou "חי העולמים" (h'aï haolamim), il est inconcevable qu'il en soit autrement. En effet, si l'éternité l'emporte sur l'éphémère, la vie doit nécessairement l'emporter sur la mort. C'est la raison pour laquelle il est si important pour nous de savoir que les morts ressusciteront un jour.

 

Les ossements desséchés

Cela peut être compris de différentes manières, notamment sous la forme d'une métaphore. Malgré le fait que, n'ayant point vécu de tel évènement, notre intellect ne nous permet pas de comprendre ce qu'est la résurrection des morts, nous avons tout de même pour le moment des intuitions d'anticipation. Le prophète Ezéchiel par exemple, lorsqu'il parle de la résurrection des morts dans la vision des ossements desséchés, entend une chose évidemment totalement différente de la résurrection. Il voit en effet une image représentant le retour d'Israël à sa terre. La nation d'Israël, dispersée parmi les nations, est comme des ossements éparpillés qui attendent de revenir un jour à la vie. Lorsque ce retour se produit dans l'histoire, lorsque l'Etat d'Israël est fondé, que les paroles des prophètes se réalisent, nous avons alors un exemple tangible, quelque chose de palpable de la résurrection des morts au niveau national. C'est en quelque sorte une anticipation, une projection de l'avenir, qui nous annonce qu'un jour les individus aussi retrouveront leur vie à travers cet évènement, dont nous n'avons pas véritablement l'intelligence pour saisir mais savons tout de même qu'il sera un moment de participation de toutes les parties de l'être, aussi bien le corps que l'âme, à la vie divine.

 

La Torah ramène à la vie

D'autres images également peuvent s'associer à cela. Dans la michna - la tradition orale - par exemple, il est dit que" celui qui pense qu'il n'y a pas de résurrection des morts selon la Torah est un hérétique ". Il faut ici bien comprendre. Qu'est-ce que la résurrection des morts selon la Torah? Si l'on s'en tient au texte hébraïque tel qu'il est, cette phrase peut être lue d'une autre manière, à savoir" celui dont la Torah ne ressuscite pas les morts est un hérétique ". En effet, si les méchants, traditionnellement, sont appelés morts même de leur vivant, alors que les justes sont appelés vivants même après leur mort, il est alors hérétique d'avoir une Torah qui ne revivifie pas. Ainsi, ressusciter un mort, sur le plan moral, revient à lui faire faire la תשובה (techouva), c'est-à-dire le ramener sur le droit chemin. C'est cela la résurrection des morts selon la Torah.

 

La Torah n'est une véritable Torah que lorsqu'elle donne la vie morale à ceux qui étaient jusqu'à présent moralement morts.

Evidemment, tout cela ne vient pas remettre en question le grand achèvement de l'histoire lorsque l'ensemble de la création se retrouvera face à face avec son Créateur dans une vie éternelle.

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)