Rav Oury Cherki

De Noé à Jérusalem

Iyar 5772



A nos chers Bnei Noah, craignants Dieu, du monde entier,

Nous sommes à la veille du grand jour marquant la libération de Jérusalem par l'armée d'Israël en 1967. Ce jour est significatif pour le monde entier comme le dit le prophète Isaïe (II,3) "car de Sion sortira l'Enseignement, de Jérusalem la parole de Dieu". Ce n'est que lorsque Jérusalem fonctionne complètement, lorsqu'elle est entièrement israélienne, que la parole de Dieu peut sortir vers l'humanité toute entière. Alors de la même manière que ce jour est une fête pour les juifs, il va de soi qu'il est également une fête pour le monde entier.

Je vois un symbole très fort du fait que le jour où nous célébrons la libération de Jérusalem, le 28 Iyar du calendrier hébreu, tombe exactement le lendemain du 27 Iyar. Or nous savons qu' "au deuxième mois, le vingt-septième jour du mois" (Gen.VIII,14) Noé, le patriarche de l'humanité, patriarche commun à nous tous, sortit de son arche et reçut les sept lois de Noé. Les sages d'Israël se sont divisés quant à savoir si le deuxième mois en question était deuxième après Nissan, et alors Noé reçut les sept lois le 27 Iyar, ou du deuxième après Tichri, et alors il les reçut le 27 Hechvan. Ces deux jours, les 27 Iyar et 27 Hechvan, représentent donc pour toute l'humanité des jours de commémoration du don de la Thora Universelle.

Il est remarquable que la Providence a précisément voulu que ce soit par son appartenance au message universel de la parole de Dieu qu'Israël entre dans Jérusalem et renouvelle la présence de Dieu sur terre et la joie dans le monde.

Joyeuse fête au peuple d'Israël et à toute l'humanité,

Rav Oury Cherki

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)