Rav Oury Cherki

Pourim - Un pourim noachide

Une lettre aux Noahides

Publié sur le site du Centre Noachide Mondial



Joyeuse fête de pourim,

La fête de pourim s'intègre dans la série, longue de milliers d'années, de victoires militaires du peuple d'Israël face à son plus grand ennemi - Amalek. Aman, qui voulut éliminer le peuple juif au temps d'Assuérus roi de Perse, descendait d'Amalek.

Que représente la guerre contre Amalek? C'est une guerre contre l'absolutisme, contre la volonté que tout soit complet et parfait pour que la vie ait un sens. Cette idée se trouve dans le "rouleau d'Esther", lorsqu'Aman raconte à ses proches, à ses sages et à sa femme Zérèch, que le roi l'a promu au-dessus de ses princes et disciples: "Aman ajouta: "Bien plus, je suis le seul que la reine Esther ait invité avec le roi au festin qu'elle a préparé, et demain encore je suis convié auprès d’elle avec le roi" (Esther 5,12). C'est le sommet de la réussite. Personne n'est à un rang aussi élevé qu'Aman dans tout l'empire perse. Mais il ajoute: "tout cela n'est d'aucune valeur à mes yeux" (Ibid. 13), tout n'est que néant. Pourquoi? Parce qu'il reste une personne dans l'empire qui refuse de se prosterner à moi! Aman ne peut accepter que le monde dans lequel il vit ne soit parfait, qu'une personne refuse de se prosterner, refuse d'accepter la dictature qu'il a imposée.

C'est cela Amalek. Le peuple d'Israël lutte de génération en génération pour enseigner qu'il existe quelque chose au-delà de l'ordre, quelqu'un qui ne se prosternera pas. C'est cette victoire que nous célébrons à pourim.

La Bible raconte: "de nombreux peuples de la terre judaïsèrent" (Ibid. 8,17). Que signifie cette expression unique: "judaïsèrent"? Elle fait allusion aux nombreuses personnes qui se rapprochèrent du judaïsme et adoptèrent une partie de ses commandements. Il existe des témoignages historiques que, du temps de Mardochée et Esther, l'influence du judaïsme s'est répandue dans l'empire Perse, l’empire central à cette époque, phénomène ressemblant au Noachisme. Toutefois, le Talmud raconte que ce phénomène ne fut qu'éphémère et ne perdura point. La question est: pourquoi?

La réponse à cela est que ce phénomène s'est produit à un temps où le peuple d'Israël était en exil. Lorsque le peuple d'Israël n'a pas de centre national à partir duquel il peut rayonner sur le globe, son influence est temporaire, telle une flamme en extinction.

Grâce à Dieu, l'Etat d'Israël a été fondé, comme centre spirituel permettant de rayonner sur toute la Terre. Pour cette raison, de nombreux individus de toute l'humanité deviennent aujourd'hui "Enfants de Noé" et reçoivent une influence bénéfique du judaïsme. Et ce, sans se convertir, mais en étant à l'écoute de la Parole de Dieu provenant de Jérusalem.

Le motif central de la fête de pourim est le vin. A priori, ce n'est pas très respectable, voire même un peu dégradant. L'explication profonde nous est donnée par le Talmud: "pour l'ivre, le monde ressemble à un plateau". L'ivre ne peut distinguer entre l'important et le superflu, entre le haut et le bas, et peut-être même entre le bien et le mal. Le vin permet de découvrir un grand principe: pour le Créateur, tout est Un. Dieu donne la vie à tous, sans distinction entre une personne appartenant à un peuple ou à un autre.

Pour cette raison, la rédemption du peuple d'Israël à la fête de pourim vient justement du fait qu’une de nos princesse, Esther, agit du sein des nations pour faire évoluer le monde. Cette réalité qui s’est faite contre notre gré, du temps de notre exil, est celle qui a enclenché un grand processus d'influence cachée du peuple juif tout au long de son exil, pendant des milliers d'années. Jusqu'à ce qu'aujourd'hui, revenus sur notre Terre, toute cette influence qui était jusqu'à présent enfouie et cachée commence à se dévoiler.

Joyeuse fête de pourim au peuple d'Israël et à toute l'humanité.

Oury Cherki

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)