Rav Oury Cherki

Roch Hachana - Création du Premier Homme

Une lettre aux Noahides

Publié sur le site du Centre Noachide Mondial



D’après la tradition et l'avis prédominant dans le Talmud, nous célébrons à Roch Hachana la création du Premier Homme. Il est intéressant d'analyser son récit dans la Thora: "Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, à notre ressemblance" (Gen. 1, 26). Si Dieu est Un, pourquoi fait-Il emploi du pluriel? Il serait envisageable de considérer que la conjugaison employée est un pluriel de majesté. Mais ce n'est pas l'option qu'a choisie le Midrach.

Le Midrach indique que Dieu, avant de créer l’homme, se serait en quelque sorte concerté avec les anges. Or, pour toutes les autres créatures, Dieu n’a rien demandé à personne. Pourquoi alors, au moment de créer l’homme, aurait-il demandé conseil aux anges?

Qui sont ces anges avec qui Dieu se serait concerté? Le Midrach répond qu’ils étaient quatre: Bonté, Vérité, Justice et Paix.

Ces anges sont donc en réalité des valeurs morales. Mais pourquoi leur demander conseil? La raison est que l’homme a pour objectif d’appliquer ces valeurs, de les mettre en pratique. "Se concerter avec les anges" signifie donc donner une mission à l’homme, à savoir faire la bonté, la vérité, la justice et la paix dans le monde.

Toutefois, mettre en pratique toutes ces valeurs à la fois s’avère être une tache ardue. Appliquer une seule valeur, comme la bonté par exemple, ne présenterait aucune difficulté. Mais que faire lorsqu’il faut appliquer bonté et vérité, alors que ces valeurs souvent s’opposent? Si quelqu’un me demande une faveur, je dois mettre la vérité de côté. Et si je dois appliquer la vérité, j’abandonne la bonté. Il en est de même avec le couple justice-paix. Pour avoir la justice dans le monde, il arrive de devoir faire la guerre, et parfois, pour avoir la paix, il arrive de devoir ignorer la justice.

Le Midrach, dans son humour singulier, indique que les quatre valeurs se mirent à débattre. La Bonté estima que l’homme devrait être créé, car l’homme sait faire preuve de bonté. La Vérité s’y opposa, car l’homme ment. La Justice demanda à ce qu’il soit créé, car l’homme fait des actes de justice. La Paix refusa, car il fait la guerre.

Alors que ces valeurs débattaient entre-elles, Dieu, de Son côté, agit et créa l’homme sans le leur raconter. Lorsque prirent fin les débats, Dieu leur annonça que l’homme avait déjà été créé. Comme si Dieu, au lieu de dire "Naassé Adam", créons l’homme, avait dit "Naassa Adam", l’homme a été créé, ce qui s’écrit de la même manière dans la Thora.

Le Midrach raconte que les anges n’ont pas du tout aimé la tournure des évènements. Le plus blessé était la Vérité qui avait l’impression d’avoir été complètement ignoré, que ce qui avait été fait allait à l’encontre de sa valeur, et se mit à crier. La réaction de Dieu fut qu'Il prit la Vérité et la jeta sur Terre, comme il est dit: "Elle jeta la vérité à terre" (Dan. 8, 12). Les autres anges implorèrent l’Eternel et lui dirent: "si Tu fais cela, qu’en sera-t-il de Ton sceau?" ou, en d’autres termes, quelle valeur aux valeurs si Tu ne les respecte pas? Alors Dieu demanda à la Vérité de remonter de la terre, comme il est dit: "La vérité va germer du sein de la terre" (Ps. 85, 12).

Cela signifie que l’Eternel sait quelque chose que les anges ne peuvent savoir: Dieu connaît le secret du Temps. L’homme peut agir dans le courant de l’Histoire. Appliquer en même temps la bonté, la vérité, la justice et la paix serait impossible et il n’aurait pas de sens de créer l’homme. Mais si l’on donne à l’homme le Temps, alors dans le courant de l’Histoire il y aura des périodes où l’attribut de bonté dominera, d’autres où la vérité dominera, parfois la justice et parfois la paix. Petit à petit s’établira la synthèse de ces valeurs. C’est ce que dit le verset: "La vérité va germer du sein de la terre" (id.).

La croissance, même lorsqu’elle est rapide, requiert du temps. C’est cela le secret de l’homme, sa particularité que les anges ne connaissent pas. La capacité de développer des connaissances subjectives dans le Temps, dans l’Histoire, et à travers l’Histoire amener la victoire de la vérité et en cela déclarer que "L’Eternel est Dieu" (Deut. 4, 39, Rois I 8, 60).

L’Eternel, à travers son attribut de Vérité, vainc tous les autres dieux, toutes les valeurs partielles. C’est ce rôle que doivent remplir le peuple d’Israël, d’amener la réussite de la vérité pour le monde entier en accordant toutes les valeurs entre elles.

Chana Tova à tous les noachides du monde entier.

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)