Rav Oury Cherki

Roch Hachana - Création du Monde

Une lettre aux Noahides

Publié sur le site du Centre Noachide Mondial



A Roch Hachana nous célébrons la création du monde. Une chose étonnante est que la tradition juive lui consacre deux dates. Parmi les sages d'Israël, Rabbi Eliezer est d'avis que c'est bien à Roch Hachana, le 1er Tichri, que fut créé le monde, alors que Rabbi Yehochoua déclare que le monde fut créé le 1er Nissan.

6 mois séparent ces deux dates. Le premier avis indique que le monde a été créé en automne, le second qu'il fut créé au printemps. Ce fait singulier vient apparemment nous enseigner qu'il y a deux manières de voir le monde:

-          Une réalité allant en se dégradant, de même que l'automne marque le commencement de l'effacement de la nature.

-          Une réalité allant en se renouvelant.

Ces deux visions marquent deux étapes dans l'Histoire du monde: un monde sans Israël, un monde d'oubli et de dégradation, et le monde depuis l'apparition d'Israël et sa sortie d'Egypte au mois de Nissan, un monde d'espoir, d'élévation, passant d'un monde dégradé à un monde de renouveau. C'est pour cette raison que le calendrier hébraïque célèbre deux créations du monde.

Penchons nous sur la création du monde. Pourquoi cet évènement est-il si essentiel?

Le récit de la création du monde dans la Genèse débute par le verset : "Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre" (Gen. 1, 1). Qu'est-ce que ce verset vient nous enseigner? Vient-il nous enseigner que le monde a été créé? Cette information nous est rapportée en divers endroit de la Thora, notamment dans les Dix Paroles: "car en six jours l'Eternel a fait le ciel et la terre" (Ex. 20, 11). Nous n'avons donc pas besoin que cela nous soit relaté au premier verset de la Thora pour savoir que le monde a été créé. Ce que ce verset vient nous enseigner est que dans le chaos, dans le désordre que nous voyons dans le monde, il y a un "réchit".

Quelle est la signification de ce mot "réchit" que nous n'avons volontairement pas traduit par "commencement"? Ce mot signifie intention, volonté. Quelqu'un a créé le monde, l'a planifié, et cela est crucial. Car lorsque nous voyons tout le désordre apparent dans le monde, toute la souffrance, nous nous demandons si la fin du monde pourrait être heureuse. Est-ce que tout ce désordre finira par être ordonné?

Lorsque la Thora nous indique que tout le désordre fut précédé d'une intention, de la volonté de Celui par la parole duquel le monde fut, alors nous avons la garantie que tout le désordre et toute la souffrance ne sont que temporaires. Tôt ou tard le monde sera ordonné et heureux. S'il y a un commencement cela indique nécessairement qu'il y aura aussi une fin.

De plus, si le monde a été créé, nous pouvons également en déduire que les lois de la natures ne sont pas absolues. Ce n'est pas la nature qui dicte notre comportement et ce n'est pas la nature non plus qui dicte la manière dont l'Eternel dirige le monde. A l'inverse, si le monde n'avait pas été créé mais avait toujours existé, la nature aurait existé parallèlement à Dieu, le limitant dans Ses actions. Le fait que nous sachions que tout a été créé par Dieu indique que tout a une signification morale, tout est lié au programme divin dans toutes ses dimensions, dont la fin sera bonne, sera une bénédiction.

Réjouissons-nous de cette connaissance, car ce n'est pas qu'une connaissance philosophico-métaphysique, c'est une connaissance morale! Le palais a un Maître, et celui-ci l'amène vers sa conclusion heureuse. Voila l'optimisme de la fête de Roch Hachana, qui célèbre Celui par la parole duquel le monde fut.

Chana Tova aux noachides du monde entier.

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)