Rav Oury Cherki

Lettre ouverte aux rabbins et dirigeants des communautés juives de France

Le p’tit Hebdo, 6 Adar Aleph 5763 



Nous, rabbins d'Israël, sommes heureux de vous retrouver à Jérusalem.

Votre rassemblement dans la ville que l'Eternel a choisie pour résidence, témoigne de votre solidarité avec Israël, et la conscience qu'a notre peuple, plus que jamais, que son centre vital est la terre d'Israël.

Nous vivons une époque privilégiée, celle de la restauration de la Nation hébraïque après un long exil bi-millénaire. Nous autres qui avons le bonheur de vivre pleinement ce temps de l'accomplissement des promesses prophétiques, restons cependant pleins d'amour pour cette partie de notre peuple qui vit encore une histoire, dejà dépassée, celle du judaïsme de l'exil, conséquence de la destruction du Temple qui entraînera la disparition de notre indépendance dans l'Antiquité. Le temps est venu, nous en sommes convaincus, de faire savoir à nos amis de gola, ce que la Thora d'Eretz Israël a à mettre en évidence, dans ces temps de confusion et d'anxiété:

a) La Alya est un commandement positif de la Thora, codifié par tous les possekim (cf. Choulhan Aroukh Even Ha Ezer 75 - Pithé Techouva). Si son accomplissement a été longtemps différé, il faut l'imputer essentiellement aux contingences matérielles des temps d'exil.

b) La Alya est devenue, de surcroît, un impératif majeur pour nos frères de France depuis que deux phénomènes latents se sont aggressivement réactivés: d'une part l'assimilation, et d'autre part l'antijudaïsme étatique et sociologique. Permettez-nous de rentrer dans le détail de chacun de ces points, que vous connaissez certainement mieux que nous:

1-On affirme parfois que "l'Alya doit être bien préparée", spirituellement s'entend. Or, il est bien clair dans nos traditions que lorsque le moment de la sortie d'Egypte est arrivé, c'est l'Etre collectif d'Israël qui était arrivé à maturité, et qu'alors la prédisposition de l'individu était sans importance. Bien mieux,au moment de la libération nationale, refuser de sortir signifiait pour l'individu l'éradication à court ou moyen terme de 1' histoire d'Israël. De plus, il est évident que les chances pour un juif laïc de France (ce qui est l'écrasante majorité) de rester juif, sont infiniment plus grandes en Israël, même dans un milieu dit "hiloni", qu'en France, même à proximité d'un rabbin.

Mais la vérité est que même dans les milieux les plus observants, l'expérience prouve de façon claire que plus rien ne protège la deuxième et troisième génération de la disparition, alors qu'en Israël existent les structures toraniques les meilleures du monde.

2-La recrudescence de l'antisémitisme n'est plus un problème de banale xénophobie, inhérente à toute société multi-confessionelle. L'agressivité du courant islamique en France et son emprise sur l'infrastructure de l'Etat, sont telles, que la communauté juive est en passe de perdre sa position traditionnelle de facteur avec lequel doit compter la société française. La France a cessé d'être un lieu d'épanouissement de l'identité juive, ainsi que l'ensemble du monde occidental. Il est donc temps de s'éveiller de la torpeur des rêves exiliques et de retrouver notre identité originelle, sur la terre de nos désirs.

c) Quel peut cependant être le rôle des dirigeants spirituels des communautés juives de diaspora aujourd'hui? La Alya, bien sûr, mais encore? Tout d'abord le soutien politique à Israël, qui vit quotidiennement une lutte ensanglantée décisive pour le maintien du peuple juif sur le sol de sa pérennité.

Il est temps de se démarquer des mouvances suscitées par les médias et les hypocrisies morales de l'Occident. Et puis, il est nécessaire d'affirmer haut et clair que le judaïsme ne se résume aucunement en une religion, mais qu'il est tout d'abord une nation qui a le droit de reprendre possession de sa terre.

d) Nous voudrions aussi vous faire part d'un sentiment personnel. On sent souvent une sourde appréhension chez les rabbins de gola appelés à accomplir la mitzva de la "Alya": à savoir s'ils ont une contribution spécifique à apporter à la communauté d'Israël. Nous voulons assurer que la réponse est affirmative. Chaque communauté a contribué de manière bénéfique à l'édification du judaïsme israélien et à son devenir. Les rabbins et les dirigeants communautaires de France, porteurs d'une confrontation unique avec l'un des centres névralgiques de la modernité européenne, porteurs aussi d'authentiques traditions nord-africaines, alsaciennes et autres, sont attendus avec impatience par l'âme collective d'Israël qui s'élabore à nouveau sur les collines de Judée.

"De Sion sortira la Thora et la Parole de Dieu de Jérusalem"

כי מציון תצא תורה ודבר ה' מירושלים

Amicalement

Rav Ouri Cherki

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)