Rav Oury Cherki

La pièce maitresse

Le p’tit Hebdo, 5 Tamouz 5763



La plus grave maladie dont souffre la société israëlienne est la sectorialisation. Les différentes composantes de la société s'ignorent, les religieux et les laïcs, les olim et les anciens, les sépharades et les ashkénazes, la gauche et la droite. Toute societé en passe de perdre son référentiel commun est en danger de dislocation à longue échéance. Le remède à cette plaie existe: Un lien où se cimentent les diverses sortes de juifs, autour de l'étude sérieuse et rayonnante des sources les plus authentiques du Judaïsme. C'est le Mah'on Meïr. Situé à Jérusalem, doté d'un corps enseignant du plus haut niveau, des israëliens de souche et des olim de tous pays, des religieux et laïcs vivent ensemble l'expérience quotidienne de la rencontre entre frères de tous horizons autour de l'étude, dans la bonne humeur et l'écoute mutuelle. Le Mah'on Meïr, réputé pour avoir formé des cadres importants de la société et pour son influence profonde sur la colration culturelle d’Israël, se voit aujourd'hui confronté au risque d'être fermé la suite des coupes budgétaires imposées par le gouvernement. Si l'avenir d'Israël vous est cher, soutenez le Mah'on Meïr. Une somme mensuelle même faible peut le sauver!

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)