Le recrutement de l'Armée

23 Nissan 5776

Question:

J'aimerais savoir comment concilier le fait de préconiser d'aller à l'armée et les recommandations de gdolim, assez unanimes, qui pour le coup, séfarades ou ashkenazes recommandent consensuellement, de ne pas y aller (rav Elyashiv zatsal, rav Ovadia zatsal, rav Steinman, rav Kanievsky etc etc).

La Tora nous enjoignant d'écouter les recommandations des sages de notre temps, meme s'ils nous disent que la gauche est la droite ou l'inverse, cela semble bien s'appliquer ici.

Je sais bien que le monde dati leumi compte aussi des gdolim, mais j'ai du mal à imaginer que des rabbanim tels que rav Kanievsky, aient fait l'impasse sur les passages de la Tora, qui sont mis en exergue par les dati leumi pour proner l'armée.

Il me semble que le propre du gadol est de voir les évènements à 100 ans pour le peuple, et meme si son avis peut paraitre radical, il s'inscrit dans une perspective que seul lui peut avoir.

Par exemple, si internet ne peut etre réduit à une machine à rendre les gens débauchés, et est d'une précieuse aide, il n'en reste pas moins qu'avec le recul , je peux du haut de ma seule experience, décrire des dizaines d'amis, religieux, solides, qu'internet a fait passer de l'innocence aux images les plus crues ( que le yetser ne manque pas de faire revenir en mémoire aux plus délicats moments comme le kadosh, kadosh ou lors de l'union à son épouse) , donc effectivement avec du recul les gdolim ont vu juste. A mon appréciation, il s'agit du meme raisonnement qu'une campagne vaccinale, dont l'interet individuel est souvent minime mais le collectif souvent vital. Vous etes en contact avec des jeunes donc j'imagine que vous savez bien que la grande majorité des bahourim ayant été en contact avec internet, toute yeshiva et pehot confondues, ont été sur des sites non recommandés, et sont souvent tombés bas.

Dans le meme ordre d'idée, si l'armée n'est pas une machine à rendre les gens hiloni, on peut cependant imaginer qu'elle l'est plus que la yeshiva.

J'embrasse cependant l'idée, que si un gouvernement religieux avait les clés de l'armée , les hareidim se bousculeraient pour servir, les hilonim recevraient peut etre des ptor, et les choses seraient inversées.

Je ne crois en tout cas pas que la lacheté soit en cause.

La emouna dans les hakhamim peut-elle se concilier avec le choix de l'armée ?


Réponse:

L'argument "gdolim" est totalement innacceptable du point de vue de la halakha. cf.Roua'h Hayim sur Avot I, 4 et Ye'have Daat 4, 55.

L'argument "gauche et droite" est refute par le Yerouchalmi Horayot Chap. 1 et implicite dans le Babli. cf. Rav 'Hida dans Chaare Yossef.

Nulle part la Thora n'a mis comme condition des mitzvoth qu'elles soient accomplies dans un cadre religieux.

Le rav Kaniewski suit l'opinion du Hazone Ich comme quoi l'Etat d'Israel n'a pas le statut de Malkhout, ce qui est contraire a l'opinion de la majorite des poskim.

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)